18 août 2014

La maîtresse du capitaine


Couverture La maîtresse du capitaine



Titre VO: The Tiger's Bride
Auteur: Merline Lovelace
Editions: Harlequin
Collection: Jade
Année de parution: 2007
Pages: 408
Catégories: Romance historique













Résumé:

Chine, 1815
Pour retrouver son père, parti évangéliser les populations des contrées reculées de Chine, Sarah est prête à tout - y compris à risquer sa réputation en se rendant à la Maison des Fleurs, le plus célèbre établissement de plaisirs de Macao. C'est là, en effet, que, selon la rumeur, elle a les meilleures chances de trouver le scandaleux lord James Kerrick, vicomte débauché et capitaine de vaisseau, l'homme le plus influent de la petite communauté, et le seul susceptible de l'aider dans ses recherches. Résolue à le rencontrer, elle se rend donc sur place - et mesure bientôt son erreur quand, au terme de son exposé, lord Kerrick, après l'avoir dûment jaugée, lui propose un marché outrageant : il l'aidera pourvu qu'elle accepte de devenir sa maîtresse. Humiliée, blessée, troublée aussi, Sarah n'hésite cependant pas. Un jour, elle fera regretter son arrogance à lord Kerrick. Mais, pour l'heure, elle n'a d'autre choix que d'accepter son inconvenante proposition...


Mon avis:

Il s'agit pour moi d'une deuxième relecture de ce roman qui est juste génialissime. Je ne me lasse pas de revivre cette histoire d'amour - peut-être pas hors du commun - mais c'est tellement bien écrit, les personnages sont si bien décrit et en peu de temps ils arrivent à nous toucher que forcément, il figure dans mes coups de cœur. Le résumé est un peu tricheur, James Kerrick est bien capitaine d'un navire mais il ne propose pas à Sarah de devenir sa maitresse vu qu'il n'a aucune envie de l'avoir tout cour sur son bateau. La jeune femme n'aura plus qu'à braver cette interdiction pour que James tienne sa promesse de retrouver son père.

Sarah est l'aînée d'une grande famille et a à cœur de les protéger. L'absence prolongée de son père parti répandre la foi ne peut que leur apporter des ennuis. Malheureusement pour elle, le seul qui est en mesure de l'aider se retrouve être la pire canaille de Macao, le capitaine James Kerrick. Leur première rencontre est vraiment très drôle. En l'absence d'une réponse à ses nombreuses missives, Sarah n'a plus le choix, elle doit aller le trouver en personne. En personne, dans une maison close. Jamie essayera de profiter de l'occasion pour faire fuir cette intruse. Une scène cocasse parmi tant d'autre puisque la suite n'est qu'un enchaînement de situation aussi comique que sensuel. J'ai un vrai coup de cœur pour ce couple. Ils sont tellement touchants, leurs petits affrontements nous les font aimer chaque fois un peu plus.

Le lieu de l'intrigue m'a totalement captivé, j'étais vraiment immergé en Chine. Tout y est décrit pour qu'on s'y sente vraiment. Absolument dépaysant. Ce qui change dans cette romance c'est qu'au lieu d'être le sujet  principal du livre, elle n'est en réalité qu'une partie - certes importante - mais pas centrale de l'intrigue. L'écrivain prend le temps de raconter son histoire, d'y ajouter des personnages qui vont gravir chacun leur tour les pages de ce roman. On nous compte la traversée, les recherches pour retrouver le père de Sarah, l'entente sur l'équipage et sur les nombreux dangers de la mer. On apprends aussi des choses sur les corsaires et sur leur façon de "faire commerce". L'auteur sait très bien  passer d'une scène d'action à une scène plus torride en gardant le lecteur captivé par son récit.

J'ai eu du mal à lâcher ce livre et il n'est pas étonnant que je le relise de temps en temps. Il est merveilleux. C'est grâce à ce livre que je suis tout ouïe dès qu'il s'agit d'une romance sous fond de piraterie ou de traversée maritime.

Ajouter à ce livre beaucoup d'humour et d'amour, des dialogues croustillants et vous ne pourrez plus lâcher ce livre. Je ne pouvez pas ne pas parler de James Kerrick. Mon Jamie qui me fait fondre le cœur à chaque fois. Pour un débauché notoire et un corsaire, il a beaucoup de principes, surtout celui de tenir ses promesses comme le découvrira Sarah. On ne peut dire que "Oui" à Jamy! (Celles qui ont lues le livre ou celles qui le liront me comprendrons).

J'ai quitter avec regret ce couple qui m'aura fait vivre de tendres moments. L'humour est ici apporter par la présence d'un livre (qui fera beaucoup parler de lui sur le navire), connu de tous aujourd'hui et qui j'en suis sur est plus connu que la Bible! Mais je ne dirai rien de plus...

Si vous êtes une amoureuse des histoires d'amour se déroulant sur un navire ou que vous soyez curieuse, ce livre est fait pour vous. Moi après cette re-re-lecture, elle me donne encore envie de la relire, c'est dire!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ARTICLES POPULAIRES


- "Chez un shinobi, ce n'est pas tant sa manière de vivre que sa manière de mourir qui importe... Et c'est bien sûr ce qu'il aura accompli avant sa mort qu'on le jugera, et pas sur autre chose. Dans un récit, c'est le dénouement qui compte." -

Jiraya